samedi 18 avril 2015 05:20

Bienvenue au lycée des Métiers Jean-Claude AUBRY !

« Lycée des métiers » est un label d'excellence décerné par le Ministère de l'Education Nationale. Ce label est réservé aux établissements scolaires proposant, autour d'un ensemble cohérent de métiers, des formations allant du CAP au BTS, en formation initiale sous statut scolaire ou en apprentissage, ainsi qu'en formation continue. En relations étroites avec les branches professionnelles et les entreprises du territoire, le lycée des métiers JC AUBRY reçoit ainsi des lycéens, des apprentis et des stagiaires qu'il prépare à leur avenir professionnel ou qu'il accompagne dans leur évolution professionnelle dans les meilleures conditions possibles. Vous êtes lycéens ? Intégrer le lycée JC AUBRY, vous permettra ainsi d'

Vous pouvez consulter la liste des métiers préparés au lycée »

Technicien d'usinage, guide d'emploi

Par admin, le 02 avril 2015

Technicien d’usinage: le rêve en réalité !



Par Lukas Pinar, Damien Hermann et Quentin Corré.

Publié le 28/02/2015


Présentation :

Notre filière s'intitule Technicien d'usinage". Il s'agit de fabriquer des pièces selon le désir du client (acier, aluminium) et différentes formes (ronde, carré, triangulaire ou cylindrique).


Ambiance :

On voit que les professeurs sont très dynamiques avec les élèves. L'atelier est bien organisé; les élèves ont la responsabilité d'une machine pour qu'ils en prennent le plus grand soin. Nous avons aussi une bonne ambiance de classe dans l'atelier.

 

Précautions à prendre :

Pour utiliser les machines, il y a plusieurs précautions à prendre, comme l’équipement . L’équipement est très important : il doit nous protéger. Comme par exemple (le bleu de travail, chaussures de sécurité, gants). Nous sommes obligés d'être toujours équipés pour accéder aux ateliers. Il faut aussi rester vigilent lorsque nous utilisons une machine pour éviter une éventuelle collision entre l’outil et la machine. Il faut aussi savoir être autonome, sérieux, et précis.

 

Commentaires :

Nous apprécions les tâches confiées par les professeurs, les machines à programmer, les outils à manipuler: scie, lime, pointe à tracé, réglet, jauge de profondeur, pied à coulisse… les cours sont dynamiques, les professeurs toujours à l’écoute des élèves.

La maintenance automobile, c'est quoi comme métier ?

Par proviseur, le 02 avril 2015

Le métier du passé, présent, futur…


par  Poupinel Noémie, Rivoire Loïc et Huet Nandrasana

25/02/2015.

Notre filière est la maintenance véhicule automobile. Pour les élèves de seconde qui découvrent leur orientation ,l'emploi du temps comporte douze heures de pratique professionnelle par semaine, et six semaines d'immersion en milieu professionnel (Période de Formation en Milieu Professionnel, PFMP). En première et en terminale, nous aurons huit semaines par an de PFMP.   

 

Un atelier haut en couleurs !

Trois spécialisations existent : Le diagnostic, la maintenance, le moteur.
Chaque domaine est dirigé par un professeur différent et trois espaces de travail. Dans ces espaces se trouvent des véhicules offerts par des entreprises automobiles et des véhicules clients. L’atelier est constitué de toute sorte de machines tels que des ponts élévateurs, machine pour démonter et remonter les pneus, une équilibreuse …
Des revues techniques et des ordinateurs sont mis a notre disposition pour avoir plus d’informations sur les véhicules.

 

Danger à éviter, précautions à prendre :

Une visite médicale est nécessaire pour pouvoir travailler sur machines et une tenue qui est composée de : chaussures de sécurité pour éviter les blessures que provoquerait la chute d’objets  mécaniques, des gants pour se protéger contre les brûlures d’acides, des lunettes ne pas recevoir des projectiles variés et la combinaison bleue pour éviter les tâches diverses sur les vêtements.
Dans un atelier, il est interdit de courir, de crier, de gêner ceux qui travaillent. Il ne faut jamais utiliser une machine sans connaître ces caractéristiques.

 

Les avis des professionnels :

Les avantages de ce métier sont :

  • économiser de l’argent sur sa propre voiture.
  • pouvoirs rendre service aux autres

« L’inconvénient est que ce que l’on fait n’est pas reconnu, ce n’est pas visible » affirme M.Ugnon-Fleury, professeur de pratiques professionnelles. Ce qui a poussé M.Ugnon-Fleury à faire ce métier, la volonté de donner  donner de la vie à un ensemble de pièces mécaniques et de comprendre le fonctionnement de la machine.


Notre équipe : « Qu’est ce qui vous plaît dans ce métier ? »
M.Ugnon-Fleury : « manipuler les différentes composantes du véhicule, le bruit et le pilotage du moteur » dit-il

 

Nos ressentis :

Nous aimons dans notre filière le travail d’équipe qu’il nécessite.
Ce qui nous a attiré et qui continue à nous motiver, ce sont les capacités et compétences manuelles et techniques que nous avons la chance d'acquérir tout au long de notre formation.
Le fait d’être autonome dans ce que l’on fait est une réelle opportunité pour des adolescents en quête de reconnaissance, comme nous !


Enfin, nous restons motivés par l'avantage que nous aurons à l'issue de nos trois années de formation en Baccalauréat professionnel : pouvoir rendre service à des clients démunis face aux rouages de la mécanique automobile !


Nous pensons que la filière est suffisamment enrichissante pour nous inciter à poursuivre nos études en BTS, puis en licence professionnelle. Seulement pour les plus motivés et persévérants parmi nous !